Définition de la famille

Bien que plusieurs groupes de réflexion se penchent sur les problèmes sociaux et économiques, l’Institut Vanier se préoccupe des problèmes que vivent les familles canadiennes dans toute leur diversité. Son approche met de l’avant le rôle essentiel de la famille et de ses activités, tel que la promotion de la santé et du bien-être de ses membres, l’éducation des enfants et le maintien de l’économie grâce à la production, à l’échange et à la consommation de biens et de services.


Au sens où l’entend l’Institut Vanier, la « famille » se définit ainsi : toute combinaison de deux ou plusieurs personnes liées entre elles par des liens de consentement mutuel, de naissance, d’adoption ou de placement et qui, ensemble, assument à divers degrés la responsabilité des éléments suivants, ou de certains d’entre eux :

  • soins des membres du groupe sur le plan physique;
  • ajout de nouveaux membres par la procréation ou l’adoption;
  • socialisation des enfants;
  • conduite des membres de la famille en société;
  • production, consommation et distribution de biens et services;
  • réponse aux besoins affectifs (amour).

Nous avons privilégié une définition délibérément élargie pour tenir compte de toutes les familles et de toutes les réalités familiales. Il s’agit d’une définition fonctionnelle de la famille, qui met l’accent sur les interrelations et les rôles de chacun, c’est-à-dire sur la manière d’être des familles, et non sur l’image qu’elles présentent.

Notre définition se veut inclusive pour refléter les diverses structures familiales, y compris (mais sans s’y limiter) les familles monoparentales, les couples homosexuels, les familles recomposées, les couples mariés ou en union de fait (avec ou sans enfants), les familles sans génération intermédiaire, etc.

Cette définition suppose nécessairement des liens entre un adulte et au moins une autre personne (adulte ou enfant), qui se vivront dans une certaine continuité, ce qui suppose alors une forme d’engagement.

Pour en connaître davantage sur la définition de la famille préconisée par l’Institut Vanier :

  • Les mots pour le dire : définir la famille dans la diversité sociale par Alan Mirabelli (PDF)
  • Au-delà de l’« idéal familial » : Beryl Plumptre et la définition de la « famille » selon l’Institut Vanier par Alan Mirabelli (PDF)

 


Le programme de recherche s’appuie sur un ensemble d’hypothèses sur la vie familiale qui orientent l’élaboration et la diffusion de toutes les recherches de l’Institut.

  • L’Institut Vanier voit la famille comme un agent actif de changements personnels, sociaux et culturels. Le contexte importe, comme on le verra plus loin, mais la famille – on entend ici autant les individus que la cellule familiale – joue un rôle actif dans l’orientation de ces changements.
  • L’approche de l’Institut Vanier de la famille est rassembleuse et ouverte à la diversité. Comme le disait Beryl Plumptre en 1972 : « L’Institut Vanier de la famille doit s’intéresser de près à la vie de famille dans toute sa diversité, c.-à-d. non pas à l’idéal familial, mais plutôt à la réalité des gens ». La diversité embrasse les différences sociodémographiques (p. ex., le groupe ethno-racial, le statut d’autochtone, l’âge, le sexe, l’orientation sexuelle, le statut socioéconomique, et le type de famille), la situation géographique ainsi que les différences dans les attitudes, les valeurs, la santé et le bien-être subjectif des membres de la famille.
  • L’Institut Vanier apporte une perspective de parcours de vie dans l’élaboration et l’interprétation de ses recherches. Cette perspective tient compte des changements que les Canadiens et leurs familles rencontrent aux diverses étapes de la vie, notamment les transitions importantes comme la formation et la dissolution de relations, l’entrée sur le marché du travail, le retrait du marché du travail et l’évolution des responsabilités familiales.
  • L’Institut Vanier insiste sur les liens, car dans notre monde en mutation, les liens entre vie familiale et contextes social, culturel, économique, politique et démographique plus vastes revêtent une grande importance. L’Institut comprend que les familles canadiennes ne vivent pas en vase clos, mais plutôt en relation avec d’autres et que la variété des contextes les influence. Une attention particulière est portée aux ressources disponibles pour les familles, tant au sein de leur parenté et de leurs réseaux sociaux qu’au sein de leur collectivité élargie, et aux politiques et programmes gouvernementaux ayant des conséquences directes ou indirectes sur elles.

La définition de famille de l’Institut Vanier de la famille a orginalement apparu dans « Les définitions de la famille. Que signifie la famille pour vous? » Le magazine Transition, mars 1992, p. 5.

 


Visitez notre blogue et notre page de ressources pour lire nos plus récents messages et articles publiés, ainsi que la page L’Institut Vanier dans l’actualité pour prendre connaissance des derniers articles journalistiques ayant cité l’une des publications de l’Institut et/ou l’un des membres de l’équipe.