Fiche infographique : les couples modernes au Canada

Si les familles évoluent au fil des générations, c’est aussi le cas des relations de couple, qui représentent un volet central du « paysage familial » au Canada. Ces changements perpétuels sont tributaires de certaines forces socioéconomiques, culturelles et contextuelles en évolution, qui façonnent la vie de famille et vice-versa.

Fréquentations, mariages, cohabitation, unions de fait : il y a autant de façons de s’unir (ou de se désunir) qu’il y a de couples… Néanmoins, certaines tendances se dessinent au pays à l’heure où les structures familiales se diversifient, où les couples se forment de plus en plus tardivement dans la vie, et où le budget familial repose sur une base plus égalitaire.

En fonction des nouvelles données du Recensement de 2016, l’Institut Vanier de la famille a produit une fiche infographique illustrant la situation des couples modernes au Canada.

Quelques faits saillants…

  • En 2016, les couples mariés représentaient 79 % de l’ensemble des couples au Canada (par rapport à 93 % en 1981).
  • Le quart des Canadiens « jamais mariés » n’ont pas l’intention de le faire.
  • En 2016, les couples en union de fait représentaient 21 % de l’ensemble des couples au Canada (comparativement à 6 % en 1981).
  • La proportion des personnes dans la vingtaine qui vivent en couple a fondu de près de moitié depuis 1981, tant chez les femmes (passant de 59 % à 37 %) que chez les hommes (de 45 % à 25 %).
  • En 2016, les familles recomposées représentaient 12,4 % de l’ensemble des familles formées d’un couple ayant des enfants de moins de 25 ans au Canada (par rapport à 12,6 % en 2011).
  • Le Canada compte 73 000 couples de même sexe, dont 12 % élèvent des enfants.
  • En 2011, un cinquième des Canadiens interrogés affirmaient que leurs parents étaient soit séparés, soit divorcés (par rapport à 10 % en 2001).
  • La proportion de personnes vivant au sein d’unions mixtes a pratiquement doublé, passant de 2,6 % en 1991 à 4,6 % en 20111D’après Statistique Canada, les unions mixtes désignent « les couples au sein desquels un conjoint ou partenaire fait partie d’un groupe de minorités visibles, mais pas l’autre, ainsi que les couples où les deux conjoints ou partenaires appartiennent à des groupes de minorités visibles différents »..
  • En 2014, 69 % des couples avec enfants comptaient sur deux soutiens (comparativement à 36 % en 1976).

 
Téléchargez la fiche infographique Les couples modernes au Canada publiée par l’Institut Vanier de la famille.
 
 
Pour en savoir davantage au sujet des relations contemporaines au Canada :


Publié le 4 août 2017

 

image_print

Notes   [ + ]

1. D’après Statistique Canada, les unions mixtes désignent « les couples au sein desquels un conjoint ou partenaire fait partie d’un groupe de minorités visibles, mais pas l’autre, ainsi que les couples où les deux conjoints ou partenaires appartiennent à des groupes de minorités visibles différents ».
2017-08-04T12:52:12+00:00

Laisser un commentaire