Page commémorative : Alan Mirabelli 2018-05-18T04:28:03+00:00

Page commémorative : Alan Mirabelli

Pendant plus d’une trentaine d’années, Alan Mirabelli (1948-2017) a été un membre engagé de l’équipe de l’Institut Vanier, où il a notamment agi comme directeur général (volet administration) et directeur des communications. Il s’est d’abord joint à l’Institut en 1975, aux côtés de son « complice de toujours », Bob Glossop, et a pris sa retraite en 2007 après de nombreuses années de dévouement envers les familles du Canada.

Alan était bien connu pour son dévouement et son parcours professionnel exemplaire voué à la consolidation des connaissances à l’échelle nationale au sujet des familles du Canada. Cependant, il avait aussi un grand talent artistique, qui s’exprimait grâce à la photographie.

Alan s’est d’abord tourné vers cette forme d’art pour trouver une certaine quiétude, découvrir et exploiter son côté créatif, et aussi pour en apprendre un peu plus sur lui-même. Pour lui, la photographie avait la vertu de « projeter le regard pour mieux se connaître », et il y voyait un processus contemplatif et méditatif qui, au-delà de ses fins propres, permettait aussi une réflexion sur soi. Et cet aspect a pris une place grandissante dans sa vie, jusqu’à son décès.

Alan était un ami cher, un collègue et un mentor. Son départ laissera un grand vide pour plusieurs d’entre nous. Ses réalisations et l’héritage qu’il laisse à l’Institut Vanier de la famille sont un legs inaltérable.

  • Jeunesse (paroles) version originale (Youth) par Daughter, adaptation de Breanna Shepley

« Pour tout un chacun, M. Mirabelli était un véritable cadeau du ciel. Tout au long de ma carrière, il aura été un mentor et un ami cher. C’était un bon gars tout simplement, et un brillant spécialiste des sciences sociales. Mais avant tout, c’était un être humain de haut calibre. Il laisse un grand vide derrière lui. Nos plus sincères condoléances à la famille et aux amis d’Alan. »
– Commentaire d’un lecteur, En mémoire d’Alan Mirabelli

« Durant mon séjour au conseil d’administration de l’Institut Vanier, j’ai eu la chance de constater le dynamisme d’Alan à l’occasion de ses présentations ou dans les suggestions ou les concepts qu’il mettait de l’avant. Je me souviens de l’un de ces repas de l’Institut, en compagnie d’Alan et d’une demi-douzaine de membres autour de « notre » table du CA. Avec toute la verve qu’on lui connaissait, il nous avait raconté quelques épisodes de sa vie, de ses voyages et de ses péripéties, et nous avions ri un bon coup… Peu à peu, les autres membres du conseil (nous nous réunissions deux fois par année) s’étaient mis aussi à raconter leur parcours et à parler de leurs activités, à Winnipeg, à Halifax, à Vancouver ou à Saskatoon, bref de toutes les régions de ce vaste pays. Au revoir, Alan. »
– Judith Martin, Ph. D., membre du conseil, 2000-2008

« Alan incarnait les multiples visages que lui reconnaissent ceux et celles qui le côtoyaient : ami, collègue, mentor, auteur, conférencier, militant, gestionnaire, enseignant, raconteur, artisan, artiste, père, grand-père, bâtisseur communautaire, source d’inspiration, gardien d’une perspective nationale de la famille, et homme de dignité tout au long de son existence, particulièrement dans sa manière d’être. »
– Al MacKay (ancien président et membre du conseil d’administration, et ex-directeur général intérimaire de l’Institut Vanier), En mémoire d’Alan Mirabelli