Allocution d’ouverture de la lieutenante-gouverneure Janice Filmon à l’occasion de la réception communautaire de l’Institut Vanier

Le lundi 16 octobre 2017, Son Honneur l’honorable Janice Filmon, C.M., O.M., lieutenante-gouverneure du Manitoba, a souhaité la bienvenue aux invités de la réception communautaire annuelle de l’Institut Vanier, au Musée canadien pour les droits de la personne, à Winnipeg (Manitoba).


Le texte prononcé fait foi

Partenaires, supporteurs, dirigeants et amis de l’Institut Vanier de la famille,

Membres de cette belle famille canadienne élargie,

J’ai le plaisir de vous souhaiter la bienvenue au Manitoba, particulièrement dans cette enceinte toute désignée pour votre réception communautaire annuelle.

Cette rencontre se tient en territoire visé par le Traité no 1, c’est-à-dire sur les terres traditionnelles des Anishinabés et sur les territoires du peuple métis.

C’est non loin d’ici que l’Ouest canadien a pris naissance, en cet endroit même où des familles et des collectivités convergent depuis des millénaires pour se réunir, commercer et se raconter.

Ce soir, nous sommes réunis dans un musée qui existe non seulement pour perpétuer les leçons du passé, mais aussi pour offrir une balise pour l’avenir.

À cet égard, il ne fait aucun doute que le savoir et la famille sont les véritables pierres d’assise de toute démarche visant à bâtir un monde meilleur.

Pour la plupart d’entre nous, la famille représente le premier rempart pour assurer la santé, la sécurité et l’apprentissage. À tous les stades de la vie, c’est une institution chargée d’espoir, qui favorise le soutien et la compréhension.

Cependant, pour soutenir les familles et les inciter à épauler tous leurs membres, il faut avant tout comprendre la réalité familiale en perpétuelle évolution.

Depuis plus de cinquante ans, l’Institut Vanier de la famille réunit les chercheurs, les éducateurs, les décideurs, les fournisseurs de services et les familles canadiennes elles-mêmes, au gré de l’évolution rapide du contexte socioéconomique et technologique.

Grâce aux initiatives de recherche et d’éducation de l’Institut Vanier, nous savons désormais que la famille est beaucoup plus qu’un simple lieu de convergence où des hommes, des femmes, des enfants et parfois des animaux domestiques se trouvent aux prises avec de petits virus, pour paraphraser le poète Ogden Nash…

Animés du sens de l’engagement et du dévouement, des générations de leaders ont mis de l’avant leur vision et leur savoir-faire pour concrétiser les réalisations de l’Institut. Je suis ravie de me joindre à vous ce soir pour rendre hommage à l’un de ces leaders communautaires, notre ami manitobain David Northcott, qui termine son second mandat au sein de votre conseil d’administration.

D’un océan à l’autre, des bénévoles comme David Northcott contribuent à réaliser le plein potentiel du Canada. Notre pays est reconnaissant envers ceux et celles qui donnent de leur temps et qui mettent à profit leur expertise dans le but d’améliorer la vie des familles canadiennes.

Enfin, je souhaite à tous les membres et les collaborateurs de l’Institut Vanier de la famille une autre année tout aussi productive et fructueuse.

Merci. Thank you. Meegwich.

 


Traduction par l’Institut Vanier de la famille 

Publié le 20 octobre 2017

 

image_print

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les courriels indésirables. Découvrez comment les données sont traitées (en anglais seul.).