Des changements à venir en décembre 2017 pour le programme de l’assurance-emploi

Le gouvernement du Canada annonce aujourd’hui que les changements prévus au programme de l’assurance-emploi (AE) entreront en vigueur dès le 3 décembre 2017, notamment les nouvelles prestations pour proches aidants d’une durée de quinze semaines, de nouvelles prestations pour les membres de la famille immédiate ou élargie d’enfants gravement malades, de nouvelles mesures pour simplifier l’obtention de certificats médicaux applicables aux prestations actuelles et nouvelles pour les proches aidants, ainsi que divers changements aux prestations de congés parentaux (comme les congés de maternité devancés pour les travailleuses enceintes, ou la possibilité d’échelonner les prestations parentales sur dix-huit mois plutôt que douze).

Pour obtenir de plus amples renseignements à propos de ces changements, consultez le communiqué de presse du gouvernement du Canada, ou encore le contenu du webinaire sur les changements aux prestations spéciales de l’AE, organisé par l’Institut Vanier de la famille le 1er novembre 2017.

Le saviez-vous?

  • Les prestations de l’AE offertes aux nouveaux parents occupent la majeure partie du programme de prestations spéciales de l’AE (plus des deux tiers)1Jennifer Robson, « Parental Benefits in Canada » dans IRPP Study No. 63 (mars 2017). Lien : http://bit.ly/2mCaCt3.
  • Chaque année, quelque 190 000 parents biologiques (dont 170 000 mères biologiques) et près de 1 700 parents adoptifs réclament des prestations spéciales de l’AE2Robson, 2017.
  • En 2015, 87 % des nouvelles mères admissibles ont bénéficié de prestations de maternité ou parentales au pays (taux similaire au cours des cinq années précédentes)3Statistique Canada, « Enquête sur la couverture de l’assurance-emploi, 2015 » dans Le Quotidien (16 novembre 2016). Lien : http://bit.ly/2r0X1ue.
  • Au Canada, 30 % des nouveaux pères ont demandé des prestations parentales (ou avaient l’intention de le faire), contre seulement 3 % en 20004Statistique Canada, 2016.
    • Il faut toutefois souligner que ce changement est principalement attribuable à la hausse du taux de participation au Québec, suivant la bonification des prestations depuis l’entrée en vigueur du Régime québécois d’assurance parentale, en 2006. Ainsi :
      • 86 % des nouveaux pères au Québec ont demandé des prestations parentales en 2015 (ou en avaient l’intention), comparativement à 28 % en 2005;
      • dans le reste du Canada, 12 % des nouveaux pères ont réclamé des prestations parentales en 2015 (ou avaient l’intention de le faire), soit à peine plus que les 11 % enregistrés en 2005.
  • Le nombre de nouvelles demandes admises de prestations spéciales de l’AE atteignait 550 800 en 2015-2016 (soit 5,2 % de plus qu’en 2014-2015)5Robson, 2017.
  • En 2015-2016, la plus importante variation en glissement annuel relativement aux prestations de l’AE (de 2014 à 2015) concernait les prestations de compassion, tant du point de vue des nouvelles demandes admises (+26 %) que des montants totaux versés (+46 %)6Robson, 2017.

 

Pour en apprendre davantage, consultez ces ressources de l’Institut Vanier de la famille :

 


Publié le 9 novembre 2017

image_print

Notes   [ + ]

1. Jennifer Robson, « Parental Benefits in Canada » dans IRPP Study No. 63 (mars 2017). Lien : http://bit.ly/2mCaCt3
2, 5, 6. Robson, 2017
3. Statistique Canada, « Enquête sur la couverture de l’assurance-emploi, 2015 » dans Le Quotidien (16 novembre 2016). Lien : http://bit.ly/2r0X1ue
4. Statistique Canada, 2016

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les courriels indésirables. Découvrez comment les données sont traitées (en anglais seul.).