12 août 2020

Cette année, le thème de la Journée internationale de la jeunesse, qui sera célébrée le 12 août, est « L’engagement des jeunes pour une action mondiale » et sera l’occasion de souligner les efforts des jeunes qui se mobilisent et apportent une contribution à leur collectivité. Les points de vue des jeunes ainsi que les actions qu’ils posent contribuent à façonner les processus et les institutions à l’échelle locale, nationale et mondiale.

De nombreuses initiatives communautaires ont été entreprises en réponse à la COVID-19, qu’il s’agisse de faire des courses ou d’aller à l’épicerie au bénéfice des personnes âgées et d’autres personnes vulnérables, de préparer des repas, de confectionner des masques et de fournir un soutien affectif à travers diverses plateformes virtuelles.

Parmi les bénévoles interrogés en 2018, de toutes les générations au Canada, c’est la génération Internet (c.-à-d. les personnes nées en 1996 ou après) qui affichait le taux de bénévolat structuré le plus élevé. Compte tenu de la transition vers l’apprentissage à distance que nous connaissons et des restrictions qui bouleversent une multitude d’activités, les jeunes jouissent aujourd’hui de plus de temps libre, ce qui accroît leur potentiel de redonner. En outre, en raison de l’isolement volontaire, les possibilités limitées en matière de bénévolat en soutien aux populations plus âgées et vulnérables font des jeunes une partie intégrante des interventions de santé publique. Le bien-être futur de la collectivité dans son ensemble dépendra également de la participation et des initiatives des jeunes.

Les Canadiens ont à cœur d’optimiser le bien-être de leur collectivité

  • Parmi les bénévoles interrogés au Canada entre le 27 mai et le 12 juin 2020, 20 % n’étaient pas actifs avant la pandémie de COVID-19 et 16 % ont dit faire du bénévolat pour la première fois en raison de celle-ci1.
  • Plus de 1 bénévole interrogé sur 5 (22 %) a aidé les gens de son quartier pendant la pandémie de COVID-19, soit une proportion comparable à ceux qui ont offert leur aide avant le mois de mars 2020 (25 %). Il s’agit de la seule activité bénévole qui soit restée assez stable avant mars 2020 et au cours de la pandémie de COVID-192.
  • La motivation la plus souvent rapportée par les bénévoles, en ces temps de pandémie de COVID-19, est le désir de soutenir leur collectivité à un moment où certains bénévoles ne sont pas en mesure d’en faire autant (60 %)3.

Être à l’aise avec l’utilisation de la technologie pour faire du bénévolat, avoir accès à la technologie ou avoir plus de temps pour faire du bénévolat maintenant sont les facteurs qui ont le plus communément influencé la capacité des bénévoles à faire du bénévolat pendant la pandémie de COVID-194. Alors que la presque totalité des jeunes au Canada utilisent la technologie au quotidien, ils constituent clairement un groupe bien outillé pour se tenir informé et s’impliquer5. Les jeunes utilisent en effet les technologies afin de diffuser des informations sur la santé publique de manière engageante et créative6.

Les jeunes Canadiens sont engagés sur le plan social

  • En 2018, la génération Internet a consacré en moyenne 82 heures non rémunérées à aider des organismes de bienfaisance et affichait le taux de bénévolat le plus élevé (52 %), ce qui met en relief un lien important avec le travail des organismes de bienfaisance, des organismes à but non lucratif et des groupes communautaires7.
  • Près des deux tiers des jeunes (67 %) sont membres d’un groupe, d’un organisme ou d’une association8.
  • Parmi les jeunes interrogés en 2019, près de la moitié (48 %) ont dit faire du bénévolat et 71 % ont dit avoir fait un don à un organisme de bienfaisance ou sans but lucratif9.


Notes

  1. Bénévoles Canada, « Optique du bénévolat en temps de pandémie » dans Bénévoles Canada, Ipsos et Professionnels en gestion de bénévoles Canada (7 juillet 2020) Lien : https://bit.ly/2Dr4TQi
  2. Ibidem
  3. Ibidem
  4. Ibidem
  5. Statistique Canada, « Qu’est-ce qui est important pour les jeunes Canadiens? » dans Un portrait des jeunes Canadiens (mars 2019). Lien : https://bit.ly/2XwxoD2
  6. Nations Unies, « Journée internationale de la jeunesse – 12 août » (2020). Lien : https://bit.ly/31g6TCQ
  7. Tara Hahmann, Valerie du Plessis et Patric Fournier-Savard, « Le bénévolat au Canada : défis et opportunités pendant la pandémie de COVID-19 » dans Statcan et la COVID-19 : Des données aux connaissances, pour bâtir un Canada meilleur (26 juin 2020). Lien : https://bit.ly/3k9xvOC
  8. Statistique Canada, « Qu’est-ce qui est important pour les jeunes Canadiens? ».
  9. Ibidem

Programme de développement durable à l’horizon 2030 – Objectifs de développement durable (ODD)

En 2015, le Canada et les 192 autres États membres des Nations Unies, réunis lors de l’Assemblée générale des Nations Unies, ont adopté le Programme de développement durable à l’horizon 2030, un cadre général de mesures reposant sur 17 objectifs de développement durable (ODD) qui tient compte des dimensions sociales, économiques et environnementales du développement durable.

La présente ressource, sous forme d’article de blogue, est associée aux ODD suivants (cliquez sur les icônes pour consulter d’autres textes de l’Institut Vanier portant sur l’objectif concerné) :