i

La famille compte 2024 : nouvelle ressource sur la structure des familles, disponible dès maintenant

i

La famille compte 2024 est disponible dès maintenant.

Projets

La famille compte 2024

Cette nouvelle ressource de l’Institut Vanier explore l’évolution, la continuité et la complexité des familles au Canada au cours des trois dernières décennies. Publié à l’occasion du 30e anniversaire de l’Année internationale de la famille, le rapport La famille compte 2024 brosse un portrait statistique des familles au pays, en plus de mettre en relief les tendances au fil du temps et leur incidence sur les familles et la vie de famille.

La structure des familles : la configuration des familles et de la vie familiale

La structure des familles est l’une des composantes du Cadre sur la diversité et le bien-être des familles. Elle représente l’ensemble des relations qui constituent une famille ou un ménage familial. Elle met en relief les liens qui unissent les membres de la famille, qu’il s’agisse de liens de parenté ou d’autres liens reconnus par la législation ou les conventions sociales.

L’étude de la structure des familles met en lumière la façon dont les lois et les politiques relatives à la formation et à la dissolution des familles reflètent les croyances sociétales envers la légitimité des membres qui la composent. En outre, les limites des droits et des obligations entre les membres d’une famille sont liés à sa structure.

La structure des familles comporte plusieurs dimensions, notamment le fait que la famille compte ou non des enfants, qu’elle soit dirigée par un ou deux parents, et que le couple, le cas échéant, soit marié ou qu’il vive en union libre. Divers types de ménages et modes de cohabitation, comme les ménages multigénérationnels, les familles recomposées et les ménages « sans génération intermédiaire » (à savoir les ménages formés de grands-parents et de petits-enfants en l’absence de parents) définissent également la structure des familles.

L’analyse des familles sous l’angle de la structure familiale permet d’observer leur croissance, que ce soit par la naissance d’un enfant ou par l’entremise de services d’adoption ou de mères porteuses. Elle aide à mieux comprendre l’évolution des structures et des relations familiales tout au long de la vie, que ce soit à travers le mariage, le divorce, la formation d’une famille recomposée ou le décès de membres de la famille. Elle favorise en outre l’étude des relations moins conventionnelles, comme les couples « vivant chacun chez soi » et les relations polyamoureuses comptant plus de deux personnes.

Les structures familiales se sont considérablement diversifiées au cours des cinquante dernières années, en raison des changements socioéconomiques, culturels et contextuels. Certains de ces changements ont contribué à repousser les transitions familiales – comme le fait de quitter le domicile parental, de se marier et d’avoir des enfants – à un âge plus avancé. Les chapitres de cette section proposent des portraits actualisés des diverses structures familiales, en plus d’examiner comment les tendances contextuelles ont façonné les familles et la vie de famille au Canada.