Nouvelles à la suite de la tempête du 21 septembre 2018 près des bureaux de l’Institut Vanier

Lorsque survient une tragédie, les familles et les communautés se rassemblent pour s’entraider et se soutenir mutuellement, entre amis, voisins et même entre étrangers.

Nous en somme une fois de plus témoins aujourd’hui, alors que nous assistons à une démonstration claire de la force et de la résilience de la communauté, à la fois aux bureaux de l’Institut Vanier à Nepean, qui demeurent fermés jusqu’à nouvel ordre alors que nous nous trouvons sans électricité depuis l’orage de vendredi, mais également tout autour.

Notre stratégie de préparation aux situations d’urgence et nos protocoles concernant la continuité des activités ont été mis en place. La gestion des opérations sera assurée par les membres de notre équipe qui travailleront à distance, alors que les activités de nettoyage et de réparation se poursuivent dans la région.

La famille, les amis et la communauté sont d’un grand réconfort lorsque frappe la tempête, qu’il s’agisse d’une tornade, d’une tempête de verglas, d’une inondation ou d’un violent incendie. Les Canadiens sont résilients, nos collectivités sont fortes et nos relations nous aideront à affronter les défis auxquels nous confrontent la vie et la nature.

Nous souhaitons à tous ceux qui ont été touchés par les violentes tempêtes dans la région de la capitale nationale, la meilleure des chances au cours de cette période de réflexion, de restauration et de reconstruction…

– Nora Spinks, directrice générale de l’Institut Vanier de la famille

 


Publié le 24 septembre 2018

image_print

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les courriels indésirables. Découvrez comment les données sont traitées (en anglais seul.).