Alors que les familles de partout au Canada se réunissent cette fin de semaine pour célébrer le jour de la Famille, Statistique Canada indique qu’un bon nombre d’adultes (soit 1,9 million) n’auront pas à se déplacer bien loin pour retrouver leur père ou leur mère. En effet, les données de l’Enquête sociale générale de 2017 publiées aujourd’hui montrent que 9 % des Canadiens âgés de 25 à 64 ans cohabitent avec au moins un parent, et cette proportion est appelée à augmenter.

« Les motifs qui poussent les adultes à demeurer au foyer parental ou à y revenir à l’âge adulte après avoir vécu séparément sont nombreux, souligne la directrice générale de l’Institut Vanier, Nora Spinks. Certains souhaitent jouir de grands espaces, ce qui les oblige à mettre en commun leurs revenus pour vivre dans une plus grande maison, d’autres veulent réduire leurs dépenses alors qu’ils fréquentent un établissement d’enseignement, offrir des soins à un parent, recevoir de l’aide pour s’occuper de leurs propres enfants, ou encore répondre simplement aux attentes culturelles en vertu desquelles il revient aux plus jeunes générations de prendre soin des aînés. Quoi qu’il en soit, les études montrent que le choix, les circonstances et la culture jouent tous un rôle dans cette tendance à la hausse. »

Une proportion grandissante d’adultes au Canada vivent avec leurs parents

  • En 2017, 9 % des adultes canadiens âgés de 25 à 64 ans (1,9 million) vivaient avec au moins un parent, comparativement à 5 % en 19951.

La plupart des adultes cohabitant avec leurs parents occupent un emploi et/ou sont aux études

  • En 2017, 74 % des adultes âgés de 25 à 64 ans vivant avec leurs parents étaient en emploi au cours de la semaine précédant l’enquête, comparativement à 80 % chez ceux qui ne cohabitaient pas avec leurs parents2.
  • En 2017, 12 % des adultes âgés de 25 à 64 ans vivant avec leurs parents étaient aux études, contre 5 % chez ceux qui ne cohabitaient pas avec leurs parents3.

Le nombre de ménages multigénérationnels connaît une hausse

  • Les données du Recensement de 2016 indiquent que le Canada comptait alors près de 404 000 ménages multigénérationnels (c.-à-d. où trois générations et plus vivent sous le même toit) – soit une augmentation de 38 % depuis 2001. Il s’agit d’ailleurs du type de ménage qui a connu la croissance la plus rapide au cours de cette période4.

La culture joue un rôle dans les modes de cohabitation familiale

  • En 2017, environ un Sud-Asiatique et un Chinois sur cinq âgés de 25 à 64 ans (soit 21 % et 19 % respectivement) vivaient cette année-là avec au moins un de leurs parents, soit plus du double de la proportion de la population canadienne totale appartenant à la même tranche d’âge et cohabitant avec des parents (9 %)5.

Pour solliciter une entrevue, veuillez communiquer avec la directrice de l’Institut Vanier, Nora Spinks, à l’adresse : lsteele@institutvanier.ca.

Plusieurs des sujets traités dans l’ESG, ainsi que des données de cette enquête, seront abordés lors de la Conférence sur les familles au Canada 2019, qui aura lieu les 27 et 28 mars 2019. Lors de cet événement national pancanadien organisé par l’Institut Vanier de la famille, des organismes qui s’emploient à étudier, à servir et à soutenir les familles se réuniront pour deux journées vouées à la mise en commun du savoir en vue d’amorcer un dialogue inspirant. INSCRIVEZ-VOUS DÈS AUJOURD’HUI!

Publié le 15 février 2019


 

Notes

  1. Statistique Canada, « Histoire de famille : les adultes vivant avec leurs parents », dans Le Quotidien (15 février 2019). Lien : https://bit.ly/2BBqjq0
  2. Ibidem
  3. Ibidem
  4. Statistique Canada, « Familles, ménages et état matrimonial : faits saillants du Recensement de 2016 » dans Le Quotidien (2 août 2017). Lien : https://bit.ly/2P5SwJn
  5. Statistique Canada, « Histoire de famille : les adultes vivant avec leurs parents ».