La prestation de soins est une réalité familiale quasi universelle et, à un moment ou l’autre de notre vie, la plupart d’entre nous seront appelés à prendre soin d’un membre de la famille ou d’un ami ayant une incapacité physique ou mentale de longue durée ou un problème associé au vieillissement (voire à devenir eux-mêmes des bénéficiaires de soins).

La contribution des aidants familiaux a un impact important non seulement dans la vie des personnes qui bénéficient des soins, mais aussi dans les milieux de travail, les collectivités et la société dans son ensemble. Puisque les tendances démographiques prévoient un vieillissement continu de la population et de faibles taux de fécondité (ce qui signifie qu’un plus grand nombre de personnes nécessiteront des soins alors qu’il y aura moins de personnes pour prodiguer ces soins au sein des ménages), il est fort probable que le rôle et l’impact des aidants familiaux prendront de l’ampleur au cours des années à venir.

Le 8 janvier 2020, Statistique Canada publiait de nouvelles données provenant de l’Enquête sociale générale (ESG) de 2018, qui offrent un aperçu statistique sur les aidants familiaux au Canada. Il s’agit de la première de nombreuses publications fondées sur l’ESG à paraître dans leur série Les soins en chiffres, qui examine les multiples facettes de la prestation de soins familiaux dans l’ensemble du pays.

Quelques faits saillants :

  • En 2018, 1 Canadien sur 4 âgé de 15 ans et plus (25 % ou 7,8 millions) a pris soin d’un membre de la famille ou d’un ami ayant une incapacité physique ou mentale de longue durée ou un problème associé au vieillissement.
  • En 2018, la plupart des aidants (41 %) ont consacré entre 1 et 3 heures par semaine à la prestation de soins. Plus de 1 sur 5 (21 %) ont consacré 20 heures ou plus par semaine à la prestation de soins.
  • En 2018, les femmes représentaient une légère majorité d’aidants au Canada (54 %, par rapport à 46 % d’hommes).
  • En 2018, 1 Canadien sur 10 (3 millions de personnes) a reçu des soins d’un membre de la famille ou d’un ami en raison d’un problème de santé de longue durée, d’une incapacité physique ou mentale, ou de problèmes liés au vieillissement1.
  • En 2018, près de 9 bénéficiaires de soins sur 10 au Canada ont déclaré avoir reçu des soins de leur famille ou de leurs amis2.
  • En 2018, les bénéficiaires de soins recevaient en moyenne chaque semaine environ 7 heures d’aide de la part de leur famille ou d’amis, et 2 heures d’aide de professionnels3.
  • Alors que ces données de l’ESG procurent un précieux aperçu de la réalité actuelle en matière de prestation de soins, une récente étude de l’Université de l’Alberta élargit la portée de telles données en dégageant cinq trajectoires de soins distinctes, dont chacune possède ses caractéristiques et ses impacts cumulatifs propres (en savoir plus; en anglais seul.).

Pour en savoir plus à propos de la prestation de soins familiaux au Canada :


Notes

  1. Statistique Canada, « Les soins en chiffres : Les bénéficiaires de soins au Canada, 2018 » dans Infographies, no 11-627-M au catalogue de Statistique Canada (22 janvier 2020). Lien : https://bit.ly/2RDWuMM
  2. Ibidem
  3. Ibidem

Programme de développement durable à l’horizon 2030 – Objectifs de développement durable (ODD)

En 2015, le Canada et les 192 autres États membres des Nations Unies, réunis lors de l’Assemblée générale des Nations Unies, ont adopté le Programme de développement durable à l’horizon 2030, un cadre général de mesures reposant sur 17 objectifs de développement durable (ODD) qui tient compte des dimensions sociales, économiques et environnementales du développement durable.

La présente ressource, sous forme d’article de blogue, est associée aux ODD suivants (cliquez sur les icônes pour consulter d’autres textes de l’Institut Vanier portant sur l’objectif concerné) :


Publié le 8 janvier 2020
Mis à jour le 22 janvier 2020