Relations contemporaines, naissance et modalités de travail flexibles (Transition, Volume 45 numéro 4)

Comme les familles qui évoluent et s’adaptent sans cesse en fonction de leur environnement en perpétuel changement, le magazine Transition évolue lui aussi à sa façon. Dès janvier 2016, cette publication passera au format entièrement numérique, sans miner toutefois la solide réputation que lui valent la crédibilité et la convivialité de cette parution consacrée aux familles du Canada. Dans sa chronique habituelle, la directrice générale Nora Spinks souligne que ce dernier numéro imprimé de Transition n’est pas la fin d’une histoire, mais bien le début d’une nouvelle ère stimulante, où nous franchissons le pas du monde virtuel tout en maintenant la qualité du contenu proposé aux lecteurs et abonnés. Elle précise que le magazine Transition deviendra une publication en continu dont le contenu sera diffusé tout au long de l’année, abandonnant ainsi le cadre trimestriel qui prévalait jusqu’ici. Misant encore et toujours sur des comptes rendus, des fiches de renseignements et des articles informatifs, enrichissants et inspirants, le magazine fera place également à du contenu en vidéo, en baladodiffusion, et plus encore.

Dans notre premier article de fond intitulé « Les soins de maternité modernes au Canada », l’auteure Cecilia Benoit dresse un bref historique des naissances au Canada, brosse le tableau de la situation actuelle en ce qui concerne l’accouchement, les sages-femmes et les soins postnataux, en plus d’aborder la question de l’avenir des soins de maternité. Même si le Canada a dans sa mire la cible no 5 parmi les objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies (qui concerne l’amélioration de la santé maternelle), Mme Benoit affirme qu’il reste encore beaucoup à faire pour assurer un accès équitable aux services des fournisseurs de soins de maternité.

Dans le cadre de la Tournée nationale de consultations sur les familles au Canada, les gens de toutes les régions du pays ont eu l’occasion de jouer un rôle actif pour aider l’Institut Vanier à mieux comprendre les familles et la vie de famille au pays. Précisément axé sur cette tournée de consultations, cet article présente les motifs ayant mené à la création de cette initiative et le cadre dans lequel ont eu lieu les activités, tout en exposant comment l’Institut Vanier mise désormais sur les conclusions qui en ressortent pour consolider ses travaux actuels et futurs.

Sous la rubrique « Dans la bibliothèque de l’Institut », Nathan Battams propose un compte rendu du livre Modern Romance. Épaulé par le sociologue Eric Klinenberg, l’auteur et humoriste Aziz Ansari y adopte une approche simple et objective alors qu’il pose un regard humoristique, mais tout aussi rigoureux, sur la réalité contemporaine en matière de fréquentations amoureuses et de relations sentimentales.

Par ailleurs, cherchant à favoriser la conciliation travail-vie personnelle, les membres de la famille qui occupent un emploi au Canada sont de plus en plus nombreux à souhaiter des modalités de travail flexibles (MTF) pour offrir à leurs proches et aux membres de leur famille les soins qu’ils nécessitent. Dans son texte « Pour allier flexibilité et soins », Sara MacNaull jette un regard sur l’intérêt grandissant que suscitent les MTF et sur les avantages qui y sont rattachés.

Si l’argent « ne fait pas le bonheur », il n’en demeure pas moins une préoccupation partagée par les retraités et baby boomers ainsi que leurs enfants d’âge adulte. L’article intitulé « La littératie financière au fil des générations » aborde la mise en commun des connaissances et des perceptions des différentes générations dans le but d’aider les membres de la famille à gérer leurs ressources et à prendre des décisions financières éclairées.

Dans notre deuxième article de fond présenté sous le titre « La maternité aujourd’hui : la réalité particulière des femmes handicapées physiquement », Lesley A. Tarasoff illustre certaines réalités périnatales touchant les femmes handicapées physiquement qu’elle a rencontrées dans le cadre d’un projet de recherche qualitative.

Enfin, qu’il s’agisse de conjoints mariés, en union de fait ou vivant « chacun chez soi », ou peut-être encore de parents au sein d’une famille recomposée, d’un couple homosexuel ou d’une union mixte, chacun contribue au portrait étonnant qui résulte de la diversité familiale au Canada, et auquel fait écho ce fascicule « Faits et chiffres » sur les couples modernes au pays.

Vos commentaires et suggestions sont toujours les bienvenus. Si vous souhaitez nous proposer des sujets à traiter ou nous soumettre l’un de vos propres textes (relatant notamment votre expérience des enjeux associés à la famille), n’hésitez pas à nous écrire.

Téléchargez ce numéro de Transition (PDF).

image_print
L’Institut Vanier de la famille est un organisme de bienfaisance national et indépendant dont les activités visent à mieux comprendre la diversité et la complexité des familles, ainsi que la réalité de la vie de famille au Canada.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les courriels indésirables. Découvrez comment les données sont traitées (en anglais seul.).