Les familles avant et après la COVID-19 au Canada

Accédez au rapport annuel 2019-2020 de l’Institut Vanier

24 novembre 2020

Il est difficile de se souvenir de ce à quoi ressemblait notre vie au cours des huit premiers mois de cet exercice financier. 

Avant la COVID-19 au Canada, la vie et le travail au sein de l’Institut Vanier de la famille s’exprimaient sous forme d’engagement en personne avec ceux et celles qui s’emploient à étudier, à servir et à soutenir les familles, et favorisaient l’échange de perspectives fondées sur des données probantes dans le cadre de divers événements, notamment lors de la Conférence sur les familles au Canada, d’événements satellites, de tables rondes et de tournées de consultations. 

Pendant la pandémie de COVID-19, c’est principalement en ligne, de façon virtuelle et à distance, que la vie et le travail ont suivi leur cours (et continueront de le faire), et nous devons maintenir nos efforts afin d’adapter notre façon de recueillir des données, d’effectuer des analyses, de communiquer des résultats, de fournir des perspectives et de partager des histoires sur ce que font les familles, ce qu’elles ressentent et leur façon d’entrevoir les choses – tout en traversant nous-mêmes des expériences similaires, chacun devant composer avec cette nouvelle réalité dans notre vie personnelle. 

Cette expérience totalement unique a changé notre façon de vivre et transformé nos relations avec les autres, notre façon de travailler et nos rapports avec notre communauté. Notre réalité a changé et continue d’évoluer jour après jour, la pandémie ayant eu pour effet d’amplifier et d’intensifier les forces et les vulnérabilités des systèmes de notre société, y compris ce qui constitue sa pierre angulaire : les familles. Les familles canadiennes ont réagi et répliqué, se sont ajustées et adaptées, ont changé et évolué – et elles continueront en ce sens. La pandémie de COVID-19 est pour nous l’occasion de réfléchir à ce qui est important pour chacun de nous, en tant qu’individus, familles, communautés et nation, alors que nous envisageons l’avenir de l’ensemble des familles au Canada après la pandémie de COVID-19.

L’Institut Vanier a participé à plusieurs activités en vue d’en apprendre davantage sur la réalité des familles au Canada, de mieux comprendre les répercussions et les effets de la pandémie de COVID-19 sur la vie familiale et de partager ses connaissances avec ceux et celles qui s’emploient à étudier, à servir et à soutenir les familles afin d’optimiser le bien-être des familles au pays et à travers le monde.

C’est dans cette optique que l’Institut Vanier… 

  • A établi un partenariat avec Statistique Canada, travaillant en étroite collaboration avec cinq analystes principaux en détachement à l’Institut, en vue d’évaluer ce que font les familles, ce qu’elles ressentent ainsi que leur façon d’entrevoir les choses. Nous avons collaboré avec Statistique Canada dans le cadre d’enquêtes de production participative, notamment l’enquête intitulée Répercussions de la COVID-19 sur les Canadiens : série de collecte de données – Être parent durant la pandémie; nous avons offert nos suggestions relativement aux enquêtes menées par le biais de panels en ligne; et avons aidé à relier de nombreuses questions de nos propres sondages aux enquêtes de Statistique Canada antérieures à la pandémie, comme l’Enquête sociale générale (ESG) sur la famille et sur les soins donnés et reçus. 
  • A collaboré avec l’Association d’études canadiennes (AEC) et la firme Léger afin d’étudier les familles en menant des sondages hebdomadaires depuis la mi-mars 2020. Dès que se sont imposées les mesures de distanciation physique, les contraintes liées au fait de demeurer « en sécurité à la maison » et la nécessité de travailler à distance, nous avons colligé, analysé et résumé les données recueillies dans le cadre des sondages téléphoniques hebdomadaires réalisés auprès d’environ 1 500 personnes, et certaines semaines, auprès de sous-populations ciblées (immigrants, adolescents, Autochtones). 
  • A participé à des conférences en ligne organisées par l’AEC ou coorganisées avec l’AEC, notamment : L’impact de la pandémie de COVID-19 sur le bien-être des familles au Canada, Les impacts économiques et sociaux de la COVID-19 sur les nouveaux arrivants au Canada, COVID-19 : La gestion de la santé mentale au Canada et Comprendre le racisme systémique au Canada : Concept et données
  • S’est associé à l’AEC et à Experiences Canada afin de mener l’Enquête auprès des jeunes sur l’impact social de la COVID-19 et d’en communiquer les résultats. Dans le cadre de cette enquête, des enfants et des adolescents de 12 à 17 ans ont été invités à partager leurs réflexions et leurs expériences de la pandémie de COVID-19.
  • A travaillé en collaboration avec l’Association canadienne pour la thérapie conjugale et familiale et l’Association canadienne de counseling et de psychothérapie afin de sonder leurs membres et de déterminer les incidences de la pandémie de COVID-19 sur leur pratique. 
  • A mené l’Enquête sur les conséquences de la COVID-19 : Les familles des vétérans, financée par la Fondation La Patrie gravée sur le cœur
  • A participé à la réunion d’un groupe d’experts des Nations Unies dans le cadre de laquelle fut présenté le rapport La COVID-19 et la parentalité au Canada et a publié celui-ci sur notre site Web. 
  • A collaboré avec ses collègues de l’Australian Institute of Family Studies et du Families and Work Institute des États-Unis afin d’élaborer des instruments d’enquête susceptibles de faciliter les comparaisons entre les pays. 
  • A travaillé avec ses collègues du ministère de la Défense nationale (MDN) en vue d’aligner leur étude réalisée auprès du personnel militaire actif sur l’enquête de l’Institut sur les familles des vétérans. 
  • A offert conseils et soutien à plusieurs chercheurs et universitaires, notamment de l’Université York et de l’Université Carleton, dans leurs recherches en lien avec la pandémie de COVID-19. 
  • A travaillé en collaboration avec des chercheurs canadiens sur la COVID-19, des collaborateurs cliniciens et des intervenants du secteur de la santé des quatre coins du pays dans le cadre de CanCOVID, un réseau dirigé par des experts et créé par la conseillère scientifique en chef du Canada afin d’accélérer la communication et la collaboration entre les communautés scientifique, médicale et politique pendant la crise de la COVID-19.

Nous continuons à favoriser des partenariats et d’autres formes de collaboration afin de mieux comprendre les familles au Canada, la vie de famille, la réalité des familles, leurs attentes et leurs aspirations. Nous travaillons actuellement de concert avec d’autres organismes, notamment des établissements procurant des soins et des traitements, en vue d’évaluer et de saisir les conséquences de la COVID-19 sur les familles au moment où s’opère la relance économique. 

Toutes ces réalisations ont été possibles grâce au travail d’équipe indéfectible de l’Institut Vanier, ainsi qu’à l’intérêt et au dévouement que nous partageons avec nos partenaires et nos amis, de longue date et nouvellement établis. 

Au cours de la présente année et des années à venir, l’Institut Vanier s’inspirera du succès de la Conférence sur les familles au Canada 2019-2020 et des événements satellites connexes en misant sur le Consortium de recherche sur la famille, le Carrefour du savoir sur les familles au Canada et l’Indice canadien du bien-être de la famille; collaborera avec Statistique Canada afin d’analyser les données du Recensement de 2021 et de produire des outils d’apprentissage en ligne, en plus de continuer de prêter l’oreille aux histoires des familles; et continuera de favoriser l’optimisation du bien-être des familles dans un Canada post-COVID, alors que nous nous préparons à célébrer le 30e anniversaire de l’Année internationale de la famille en 2024 et le 60e anniversaire de l’Institut Vanier en 2025.

Cette année inoubliable a permis de révéler et de mettre en évidence toute la puissance et l’impact de la gratitude et de la générosité. Pendant que nous menions nos recherches sur les répercussions de la COVID-19 et partagions nos perspectives et nos histoires, notre équipe a aussi dû composer avec ces conséquences et traverser ces transitions difficiles. Nous ne serions tout simplement pas en mesure de faire ce que nous faisons sans la compétence, la générosité, l’expertise, le cœur et l’esprit d’une communauté considérable et croissante formée de gens et d’organismes qui s’emploient à étudier, à servir et à soutenir les familles et le bien-être de la famille. 

MERCI à tous ceux qui ont consacré du temps, de l’énergie et des ressources à nos projets, à nos initiatives de recherche et à nos publications. 

MERCI aux diverses familles de partout au Canada et dans le monde entier qui ont partagé leur histoire, leur réalité et leurs perspectives lors de nos panels, de nos sondages et de nos enquêtes. 

MERCI aux hôtes de nos événements, ainsi qu’à ceux qui ont soutenu ou facilité la tenue de ces derniers, que ce soit en personne avant la COVID-19 ou de façon virtuelle et en ligne par la suite.

Tout au long de cette année marquante, nous avons continué de grandir, d’apprendre et de nous adapter alors que nous imaginons un Canada où les familles pourront s’intégrer à une société bienveillante et dévouée, et s’y épanouir en bénéficiant d’une économie solide et prospère, d’une culture inclusive et dynamique dans un environnement sécuritaire et viable. Les relations sont au cœur de cet essor, et nous nous réjouissons de continuer à consolider cette communauté bienveillante au cours de la prochaine année!

Accédez au rapport annuel 2019-2020 de l’Institut Vanier