i

La famille compte 2024 : nouvelle ressource sur la structure des familles, disponible dès maintenant

i

La famille compte 2024 est disponible dès maintenant.

Projets

La famille compte 2024

Cette nouvelle ressource de l’Institut Vanier explore l’évolution, la continuité et la complexité des familles au Canada au cours des trois dernières décennies. Publié à l’occasion du 30e anniversaire de l’Année internationale de la famille, le rapport La famille compte 2024 brosse un portrait statistique des familles au pays, en plus de mettre en relief les tendances au fil du temps et leur incidence sur les familles et la vie de famille.

Chapitre 1 – Les couples ont moins tendance à se marier

Au Canada, l’intérêt pour le mariage a diminué au fil des générations. Parmi les personnes de 15 ans et plus, plus de 4 sur 10 étaient mariées (44,3 %) en 20211, contre 54,1 % en 19912. Cette diminution du nombre de personnes mariées de génération en génération peut également être observée dans la proportion relative de personnes de moins et de plus de 50 ans parmi les couples mariés. En 2021, 67,9 % des personnes de 15 à 49 ans vivant en couple étaient mariées, comparativement à 86,2 % des plus de 50 ans qui étaient en couple1.

Le taux brut de nuptialité reflète également ce déclin. Celui-ci correspond au rapport entre le nombre total de mariages enregistrés au cours d’une année donnée et la population totale cette même année. Ce taux est passé de 6,1 mariages pour 1 000 personnes en 1991 à 3,9 en 20193. Cette année-là, 98 355 mariages ont été enregistrés au Canada, soit le nombre annuel le plus bas observé depuis 1938, année où la population était beaucoup moins nombreuse qu’aujourd’hui4. Cette récente chute est principalement due aux obstacles et aux restrictions adoptées par les autorités de santé publique en lien avec la pandémie de COVID-19.

Malgré la baisse des taux de nuptialité, les couples continuent à s’engager dans des unions conjugales comme ils le faisaient auparavant. En 2021, 56,9 % de la population de 15 ans et plus était en couple, contre 57,9 % en 19215. Toutefois, un nombre croissant de couples vivent désormais en union libre plutôt que mariés. C’est particulièrement le cas au Québec et au Nunavut, où seulement 57,3 % et 48,2 % des couples, respectivement, étaient mariés en 2021 (contre 77,3 % dans l’ensemble du Canada)6.

Le mariage est moins fréquent chez les couples de même genre que chez les couples de genre différent, notamment parce que le mariage entre deux personnes de même sexe n’est légal au Canada que depuis 2005a. En 2021, 37,3 % des couples de même genre étaient mariés, contre 77,8 % des couples de genre différent5.

La diminution de la proportion de couples qui se marient ne saurait s’expliquer par un seul facteur. L’attrait grandissant des jeunes adultes envers l’union libre plutôt que le mariage, le vieillissement de la population, l’érosion de l’influence religieuse dans la société et l’augmentation de l’âge moyen au moment du mariage sont autant de facteurs qui ont contribué à cette tendance.

Pourquoi s’en préoccuper?

Le statut marital des couples au Canada a connu une évolution majeure au fil des générations, ceux-ci délaissant de plus en plus le mariage au profit de l’union libre. Ce type d’union demeure néanmoins le plus courant. Il importe de comprendre les tendances en matière de mariage, car de telles unions façonnent le contexte dans lequel les familles évoluent.

Une diminution de la proportion des couples mariés ne signifie pas qu’un plus grand nombre de personnes se retrouvent célibataires ou seules, mais plutôt que la nature des relations a continué d’évoluer parallèlement aux changements socioéconomiques, culturels et juridiques. Si le mariage était autrefois la norme, il représentait aux yeux de nombreuses personnes le seul cadre légitime de formation et de maintien de la famille. Aujourd’hui, pour de nombreux couples, il ne s’agit plus d’une condition préalable pour vivre ensemble ou avoir des enfants. La proportion croissante d’unions libres ajoute à la diversité des parcours que peut emprunter la population pour former une famille.

Source : Statistique Canada. (14 novembre 2022). Nombre de mariages et indicateurs de nuptialité3.

Sources : Statistique Canada. (1992). Population selon le groupe d’âge et le sexe, par état matrimonial – Canada, provinces et territoires, circonscriptions électorales fédérales et secteurs de dénombrement7.
Statistique Canada. (29 mars 2023). État matrimonial, groupe d’âge et genre : Canada, provinces et territoires et régions économiques1.


a Avant 2005, le mariage entre deux personnes de même sexe (légal) était interdit, et ce, indépendamment de leur identité/expression de genre. Notre façon de concevoir le genre ayant évolué, Statistique Canada a aujourd’hui remplacé l’expression « même sexe » par « même genre » dans la terminologie relative aux couples et aux familles.


Références
  1. Statistique Canada. (29 mars 2023). Tableau 98-10-0132-01 État matrimonial, groupe d’âge et genre : Canada, provinces et territoires et régions économiques. https://doi.org/10.25318/9810013201-fra ↩︎
  2. Statistique Canada. (1er juin 1993). Tableau 97-570-X1991003 Population selon le groupe d’âge (21a) et le sexe (3), par état matrimonial (6) – Canada, provinces et territoires, divisions de recensement et subdivisions de recensement. https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/97-570-X1991003 ↩︎
  3. Statistique Canada. (14 novembre 2022). Tableau 39-10-0055-01 Nombre de mariages et indicateurs de nuptialité. https://doi.org/10.25318/3910005501-fra ↩︎
  4. Statistique Canada. (14 novembre 2022). Moins de « Oui, je le veux » : baisse historique des nouveaux mariages durant la première année de la pandémie. Le Quotidien. https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/221114/dq221114b-fra.htm ↩︎
  5. Statistique Canada. (13 juillet 2022). État de l’union : Le Canada chef de file du G7 avec près du quart des couples vivant en union libre, en raison du Québec. Le Quotidien. https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/220713/dq220713b-fra.htm ↩︎
  6. Statistique Canada. (13 juillet 2022). Tableau 98-10-0123-01 Structure de la famille de recensement, présence d’enfants et nombre moyen de personnes par famille de recensement : Canada, provinces et territoires, régions métropolitaines de recensement et agglomérations de recensement. https://doi.org/10.25318/9810012301-fra ↩︎
  7. Statistique Canada. (1992). Tableau E9102 Population selon le groupe d’âge et le sexe, par état matrimonial – Canada, provinces et territoires, circonscriptions électorales fédérales et secteurs de dénombrement. https://www12.statcan.gc.ca/francais/census91/data/tables/Rp-fra.cfm?LANG=F&APATH=3&DETAIL=1&DIM=0&FL=A&FREE=1&GC=0&GID=0&GK=0&GRP=1&PID=86&PRID=0&PTYPE=4&S=0&SHOWALL=No&SUB=0&Temporal=1991&THEME=101&VID=0&VNAMEE=&VNAMEF ↩︎